RDC/ Zarco SEFU (TGV) : un jeune activiste kivutien porté disparu après des attaques virulentes contre le Dr Mukwege et d’autres politiciens congolais ?

Zarco SEFU (TGV) : un jeune activiste kivutien porté disparu après des attaques virulentes contre le Dr Mukwege et d’autres politiciens congolais  ?

La Paix, la Justice et la démocratie :  Simples slogans et nouveaux fonds de commerce pour de nombreux politiciens en Rdcongo

Où est passé « TGV » ? Telle est la question que se pose la famille et les milliers de followers d’un jeune activiste congolais originaire du Maniema vivant à Kinshasa , devenu très actif sur les réseaux sociaux depuis quelques mois. Cet ancien militant du MLC est d’abord devenu un soutien du Dr Mukwege dont il avait commencé à imprimer des banderoles à Kinshasa en début de cette année ,  avant de se rétracter après des « incompréhensions » avec une supposée membre de l’équipe du Dr Mukwege se trouvant aux USA. Le Jeune TGV a indiqué à son entourage qu’en plus de problèmes financiers la dame en question aurait bloqué son numéro de téléphone dès qu’il a commencé à lui poser des questions sur les véritables origines du Dr Mukwege , une question particulièrement tabou autour du Prix Nobel semble-t-il. 

Par la suite , le jeune trublion congolais s’était alors retourné contre le Prix Nobel de la Paix à qui il reprochait essentiellement d’être « un candidat des occidentaux » comme en témoignent ses différentes sorties médiatiques. Il n’a cessé de lui demander également ces derniers jours, de produire son arbre généalogique pour dissiper les doutes qui planent sur ses origines auprès d’un nombre croissant de congolais, dont certains  lui attribuent des origines burundaises.

La réaction des équipes du Dr Mukwege à ce sujet a été un véritable désastre en matière de communication. Ils ont eux-mêmes  invité les congolais qui souhaitaient avoir une réponse à ce sujet à aller lire le dernier livre du Dr Mukwege, et ont eux-mêmes amplifié la polémique. En effet, chacun a pu se rendre compte (en page 40 du livre) que l’auteur y était au contraire particulièrement flou sur la question.

Il s’en est suivi  une autre « bourde » des équipes soutenant le Docteur Mukwege lorsque sous pression apparemment , ils ont fini par balancer une ébauche « d’arbre généalogique » par le canal de la « société civile de Kaziba » . Mais là encore , on a juste pu constater que tout un pan des ascendants du Docteur Mukwege n’y était volontairement pas cité et que le document maladroitement produit ne faisait qu’amplifier la suspicion. 

Le jeune TGV a donc redoublé de virulence contre le Prix  Nobel.  Ce samedi 10 septembre 2022 dans l’après-midi,  il a été enlevé par des inconnus . Après des recherches, le réseau de la « La Voix du Patriote » à Kinshasa , l’ont localisé au sein des locaux de la Direction Générale de l’ANR à Gombe où il est interrogé et torturé (chaque nuit particulièrement), dans l’un de ces fameux cachots que Félix Tshisekedi avait pourtant promis …de fermer. 

Félix Tshisekedi et ses sbires hérités de Joseph Kabila confirment une fois de plus , au vu et au su de tous que,  la Paix , la Justice et la Démocratie restent bel et bien des utopies en République démocratique du Congo sous ce régime honni des congolais. 

Par ailleurs, il y a quelques jours, Zarco SEFU dit TGV avait également signalé aux internautes qui le suivent sur les réseaux sociaux que même son compte WhatsApp était régulièrement « bloqué », particulièrement d’après lui , après chacune de ses publications diffusées contre le Dr Mukwege (cf capture d’écran ci-contre). Était-ce une des réponses à ses questions ? 

Hasard du calendrier, Zarco Sefu qui venait d’annoncer vouloir mobiliser tous les enfants de rue victimes des différents régimes de prédation en République démocratique du Congo , se retrouve en train de croupir dans l’une des geôles fétides du pouvoir congolais au moment où le Dr Mukwege (en précampagne électorale ?)  est reçue en France , à Melun, pour inaugurer une école portant son nom. 

Mais, tous ceux qui suivaient Zarco SEFU dit TGV sur les réseaux sociaux ont également pu constater que son parcours éclectique l’a également conduit à se rapprocher de l’ambassade de Russie à Kinshasa où il a été reçu à plusieurs reprises comme en témoignent les différentes photos qu’il a relayé dans les réseaux sociaux . 

xxx

Des kulunas en cravate ont pris la RDCongo en otage 

A l’heure où l’on parle d’organiser à tout prix,  des élections en République démocratique du Congo et que l’insécurité ne cesse pourtant de grandir aussi bien à l’Est du pays qu’ à l’Ouest (Kinshasa, Bandundu, Kongo central) , voilà des faits supplémentaires qui devraient faire réfléchir nos compatriotes au sujet des slogans sur la Paix, la Démocratie, la Justice dont nos politiciens et certains membres de la communauté internationale abreuvent les congolais depuis des années et qui ne garantissent en rien la sécurité de nos populations. 

 Après Mama Marie, le journaliste Louis FranceJimmy Kitenge, les chanteurs congolais Katembo Delphin alias Idengo , Muyisa Nzanzu Maksi  et tant d’autres, voilà la réalité de ce que vivent au quotidien les congolais : on peut désormais se retrouver dans un cachot pour des simples questions ou pour avoir contester le régime liberticide et de prédation actuel qui n’est que le prolongement du précédent. 

Pendant ce temps , les plus grands criminels qui sévissent dans la région des Grands Lacs Africains depuis plus de deux décennies et dont les noms de certains sont répertoriés dans le « Rapport Mapping » de l’ONU restent en liberté et vivent même dans l’opulence à Kingakati ou ailleurs. Il en est de même pour certains des plus grands pilleurs économiques du pays comme le rwando-burundais Vital Kamerhe, allié de Pau Kagame et ses milices rwandaises en RDC , qui tente de s’affubler du doux surnom de « pacificateur » alors que depuis des années, la seule paix qu’il a pu offrir aux congolais aux côtés de « Joseph Kabila » n’a été que la « Paix des cimetières ».  Le même Vital Kamerhe a également été de ceux qui ont œuvré activement au parlement congolais et ailleurs pour l’amnistie des membres des milices rwandaises qui œuvrent en RDCongo (Nous y reviendrons). 

Au bout de tant d’années de déstabilisation , de pillage des ressources congolaises, de viols, de millions de morts et de déplacés, les congolais aspirent avant tout à la Libération totale de leur pays et à l’instauration d’une véritable Paix. La répression ne changera rien, ni à cette quête ni à leurs questionnements.

Les services de sécurité de notre pays ne sont pas au service de l’État congolais,  mais bien au service des pires individus. A l’heure ou l’occupation de la RDCongo et le processus de sa balkanisation se concrétisent , seul le Soulèvement populaire mettra un terme à toute cette mascarade et à la descente aux enfers des congolais . 

Nos prétendus politiciens sauront alors, qu’il est plus grave pour eux « d’offenser » et de se moquer du peuple congolais, surtout lorsqu’ils ne les ont même pas choisi pour les représenter. 

Paris, le 13 septembre 2022

LA VOIX DU PATRIOTE

Candide OKEKE

( CNRC-RC/ Résistance congolaise)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :