Les USA déroulent-ils un tapis rouge pour Poutine en RDCongo ? Stratégie du chaos et percée russe au coeur des enjeux

a

Stratégie du chaos et percée russe au cœur des enjeux

 Les USA déroulent-ils un tapis rouge pour Poutine en RDCongo ?

Quelques jours à peine, après la tournée du Ministre russe des Affaires étrangères Mr Sergueï LAVROV en Afrique , c’est au tour d’Antony BLINKEN le Secrétaire d’État américain d’entamer un périple africain qui le mène, en Afrique du Sud , en République démocratique du Congo et …au Rwanda en ce début du mois d’Août. Alors que le bras de fer entre les occidentaux et la Russie s’intensifie suite à l’opération spéciale russe en Ukraine , le monde a les yeux rivés sur ce ballet diplomatique qui traduit les efforts des occidentaux de préserver leur influence en Afrique, en tentant surtout d’y contrer la percée russe. 

Quant aux congolais , ils commencent enfin à prendre conscience du danger qui guette leur pays, et tentent de s’opposer au processus d’occupation et de balkanisation en cours. Il est donc, d’autant plus important qu’ils soient informés des de certains points relatifs à ce déplacement. C’est pourquoi les réseaux de Monsieur Honoré Ngbanda à l’intérieur et à l’extérieur du pays avec qui nous continuons à suivre de près l’évolution de la situation politique de la RDC ont informé la Rédaction de « LA VOIX DU PATRIOTE » des faits suivants :

  1. Le Secrétaire d’État américain vient s’assurer que Félix Tshisekedi s’engage à protéger les intérêts américains en RDC notamment en ce qui concerne leur approvisionnement sans tracasseries en minerais stratégiques sur le territoire congolais. La contrepartie que Félix Tshisekedi pourrait en tirer serait la promesse d’obtenir de Washington un soutien pour mettre un terme au régime de Paul Kagame.
  • Par contre, comme nous l’avions déjà révélé il y a quelques mois,  Washington s’oppose toujours au projet d’un second mandat de Félix Tshisekedi, contrairement à ce qu’espèrent ce dernier ainsi que son entourage . Antony Blinken vient donc le lui rappeler de vive voix, tout en lui demandant de soutenir plutôt la candidature à la présidence de la RDCONGO de Denis Mukwege que Washington soutient. D’après nos sources les USA comptent promettre à Félix Tshisekedi qu’ une fois Denis Mukwege « installé » sur le fauteuil présidentiel , ils veilleraient à obtenir de ce dernier que les  « intérêts » de Tshilombo et son entourage ne soient pas menacés . Cet objectif est bien évidemment assorti des exigences de Washington pour que les élections en RDCongo soient organisées dans les délais c’est à dire en 2023, sans glissement et avec le plus de transparence possible.
  • En cas d’accord avec Félix Tshisekedi sur ces différents points , les USA comptent lui promettre de lever l’embargo sur les armes qui entrave la stratégie militaire de défense de la RDCONGO. Cette promesse a également pour but d’obtenir de Kinshasa de stopper ses démarches (en cours) , visant à s’approvisionner en armes auprès de la Russie et de la Chine et de garder les USA comme partenaires privilégiés dans ce domaine.

Au vu de tout ceci , ceux des congolais qui attendent un apport décisif en faveur de notre pays de la part des USA risquent à nouveau d’être déçus….

xxx

Le contrôle de la RDC par la Russie s’exerce déjà progressivement au travers de « Joseph Kabila » / Les États-Unis n’ont pas renoncé au plan d’occupation et de balkanisation de la République démocratique du Congo

Les minerais stratégiques de la RDCONGO à tout prix… 

lé « La guerre du Coltan » , en avril 2019 , Monsieur Honoré Ngbanda avait alerté les congolais en ces termes : 

« Les États-Unis sont donc condamnés à garantir au niveau national, non seulement des réserves suffisantes de coltan, mais aussi une source de ravitaillement sûre à long terme ! Et pour cela, les États-Unis d‘Amérique sont déterminés à mener la guerre non seulement à ses ennemis traditionnels de l’Est dont principalement la Russie et  la Chine, mais aussi à ses propres alliés au sein de l’OTAN, dont notamment la France et l’Allemagne. Souvenons-nous en, « les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts » !

 Et si les États-Unis d’Amérique en arrivent à sacrifier ses alliés de l’OTAN pour leurs intérêts vitaux, qu’en sera-t-il des intérêts du peuple congolais ? J’en laisse la réponse à l’élite congolaise ! (…) Cette petite illustration au sujet des États-Unis concerne tous les prédateurs. Car cette manne congolaise n’intéresse pas que les États-Unis seulement, elle attire aussi ses adversaires traditionnels parmi lesquels la Chine et la Russie de Vladimir Poutine qui vient de sortir d’une longue « traversée du désert » à la suite de l’implosion de l’URSS et du pacte de Varsovie. »

C’est dans cette optique qu’il faut comprendre les objectifs poursuivis par les USA à l’Est de la RDC ,  notamment via des pays proxys : La sécurité des congolais , l’instauration de la démocratie, la Justice  etc … ne font pas partie de leurs priorités. Ce qui leur importe avant tout c’est de s’assurer un accès sans faille aux minerais stratégiques dont regorge la République démocratique du Congo . 

Des paradoxes qui entretiennent le chaos et servent l’agenda caché de la balkanisation de la RDC : 

Félix Tshisekedi collabo-otage du Rwanda 

C’est ainsi que l’on peut noter ça et là certaines incohérences concernant leur action en RDC, par rapport aux intérêts du peuple congolais . 

 En effet , notre pays étant occupé , la priorité pour nos populations n’est-elle pas d’abord que leur sécurité soit assurée sur tout l’étendu du territoire congolais ? Puisque, bien entendu, les cadavres ne voteront pas. Ceux qu’on attend aux urnes doivent d’abord être VIVANTS. 

Mais, comment peut-on continuer à demander aux congolais d’aller aux urnes alors qu’ils ont perdu le contrôle de leurs institutions ? Tenez : 

  • Le parlement congolais est essentiellement composé de l’Union Sacrée contrôlée par le rwandais « Joseph Kabila » , l’UNC contrôlée par un autre sujet rwandais ou burundais Vital Kamerhe , le mouvement « Ensemble » du Zambien grec italien Moise Katumbi est lui aussi contrôlé par Kigali etc …. 

Certains de nos prétendus députés, se sont même plaints et ont dénoncés en plein hémicycle la présence de sujets rwandais et autres dans leurs rangs . Par ailleurs, tout le monde sait aujourd’hui que l’accession à la présidence de la RDC par Félix Tshisekedi, a été le fruit d’un deal entre lui et les rwandais « Joseph Kabila » et Paul Kagame . 

Cette réalité est chaque jour confirmée par les nombreuses dispositions qu’il adopte en RDC systématiquement en faveur du Rwanda. 

Même au sein de notre armée, Félix Tshisekedi n’est pas en mesure de se séparer des nombreux militaires rwandais qui y ont été déversés par son prédécesseur. Cela fait partie des lignes rouges que Kigali et Kingakati lui interdisent de franchir. 

  • Les mêmes États-Unis, lorsqu’ils ont soutenu l’Europe occupée par les nazis n’ont pas organisé avec eux des élections pour venir à bout d’Adolphe Hitler et ses alliés. Pourquoi , les congolais devraient-ils accepter de continuer à appliquer une recette vouée à l’échec ? Les  occidentaux ne l’ont jamais appliqué chez eux lorsqu’ils ont vécu des situations similaires ? Aucun pays au monde n’a été libéré par des élections .

Pourquoi , les congolais devraient-ils continuer à se fourvoyer dans cette même voie sans issue qui a déjà montré ses limites à trois reprises, lors des scrutins précédents en 2006, 2011 et 2018 ? Tout ceci montre bien que ce qui est présenté comme solution par les États-Unis et leurs alliés, ne le sont pas pour les congolais . Ces choix ne sont dictés que par des agendas que l’on cache soigneusement aux congolais. 

L’autre paradoxe de cette exigence américaine, visant à organiser coûte que coûte des élections dans un contexte aussi inapproprié, c’est la série de faits récents qui donnent pourtant raison aux résistants congolais, et en particulier ceux qui comme nous , avons travaillé pendant des années aux côtés de Monsieur Honoré Ngbanda sur ce sujet. 

En effet , la crise liée au problème de la milice rwandaise du M23 a mis clairement en exergue, le fait que la RDCongo est non seulement sous occupation rwandaise, mais aussi que l’activité militaire de celle-ci est de nature terroriste , tenez : 

  1.  Le gouvernement congolais a (enfin) officiellement reconnu et considéré que le M23 auteur des massacres récurrents contre les populations congolaises à l’Est du pays notamment,  est un mouvement terroriste soutenu par le Rwanda. Ce constat a été fait preuves à l’appui avec : l’arrestation de militaires rwandais infiltrés, la saisie de matériels militaires de l’armée rwandaise abandonnés par ces mêmes milices fabriquées par Kagame etc …
  • Le M23 a lui -même confirmé de façon évidente son action terroriste en continuant non seulement à s’en prendre aux populations congolaises mais également à la MONUSCO. 
  • La MONUSCO a fait ouvertement son aveu d’impuissance, face à une milice (M23) qui se bat d’après elle comme une « armée conventionnelle » et non comme une milice . Elle a également été soutenue dans cette lecture par les rapports récents de l’ONU qui confirme que le Rwanda soutient bien le M23.
  • La commission des affaires étrangères du sénat américain, présidée par Mr Menendez , a confirmé elle aussi l’action du Rwanda contre la RDC via différentes milices . Elle reconnait même que cette déstabilisation de notre pays a causé des millions de morts . 

Le Rwanda qui se débat désormais comme un diable dans un bénitier est pratiquement le seul à tenter de contester ces faits. Mais, le mensonge est devenu tellement gros que Kagame et les siens  sont de plus en plus inaudibles. 

Mais, malgré tous ces faits accablants, la communauté internationale continue à appeler les congolais , à dialoguer, développer des relations commerciales , entretenir des relations de bonne entente avec le régime terroriste de Kigali, comme si les millions de morts congolais , les femmes violées , les pillages de nos ressources ne signifiaient rien, uniquement parce que ceux qui en sont les victimes sont …des congolais . 

Ce qui est inadmissible ailleurs dans le monde,  doit donc être accepté en RDC. Peu importe l’immense tragédie humanitaire vécue par notre peuple , les congolais en sont réduits à devoir quémander au monde que justice leur soit rendue ! Cela n’est possible que parce que la République démocratique du Congo est dirigée par un régime d’occupation depuis la chute de Mobutu . La mission des gouvernements qui se sont succédés en RDC ces dernières années n’est pas de nous rendre Justice , bien au contraire . Les faits parlent d’eux-mêmes.

Une image contenant arbre, uniforme militaire, habits, personne

Description générée automatiquement

Par ailleurs, le soutien affiché par Monsieur Antony Blinken pour la force régionale de l’EAC doit réveiller plus que jamais la vigilance des  congolais. En effet , cette force n’est qu’un prolongement des forces d’occupation rwando-ougandaises, et constituent les renforts obtenus par Paul Kagame pour consolider l’occupation et finaliser la balkanisation de la partie Est de la RDC. 

Car, au vu de tous les éléments précédents , du réveil des congolais et de la phase à laquelle est arrivée le chaos institué et entretenu par ceux qui cherchent à faire main basse sur la RDC , la Force régionale de l’EAC ne pourra qu’être plus brutale et plus nocive que la MONUSCO . 

A ce sujet , pour la RC/Résistance Congolaise et le CNRC (Conseil national de la Résistance Congolaise) la RDC n’a pas besoin de nouvelles troupes d’occupation sur son territoire . Il faudrait plutôt doter son armée de plus de moyens et en extraire préalablement tous les agents de Paul  Kagame. Cependant, les membres des gouvernements d’occupation que la communauté internationale ne cessent d’imposer aux congolais avec l’aide des politiciens-collabos congolais (opposants y compris) qui ont choisi de trahir la RDC, n’atteindront jamais de tels objectifs. La RDC est plus en danger que jamais, et seul un soulèvement populaire  pourra empêcher que ce qui reste de notre pays ne soit détruit.

Deux poids deux mesures en matière de terrorisme et de Justice : 

Quand la communauté internationale veut, elle peut , sauf en République démocratique du Congo…

Lundi 1er août, le Président américain Monsieur Joe Biden annonçait le succès d’une frappe aérienne américaine qui a provoqué la mort d’Ayman Al-Zawahiri, ancien bras droit d’Al-Qaïda. Cet évènement qui s’inscrit dans la stratégie américaine de lutte contre le terrorisme s’avère particulièrement intéressant pour les congolais . 

Maintenant que de nombreuses voix se lèvent pour reconnaitre le caractère terroriste de la milice M23 fabriquée par le Rwanda, dont l’un des financiers est également « Joseph Kabila » , les congolais seraient curieux de savoir ce que les pays membres de la communauté internationale et surtout les USA en l’occurrence pourraient prendre comme sanctions à l’encontre de ces criminels. 

Car, lorsqu’ ils en ont eu réellement la volonté, la Communauté internationale et les USA en particulier ont mis tout en œuvre pour en finir avec ceux qu’ils consideraient comme des  « terroristes » , « forces du mal » etc … . Plusieurs cas illustrent ce fait : 

  • En mars 2009 , la volonté de la communauté internationale s’est traduite par le lancement par la CPI d’un mandat d’arrêt international contre le président soudanais Omar Bechir accusé de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Pour émettre ce mandat , tout chef de l’Etat qu’il était , il ne lui a pas été reconnu « d’immunité diplomatique ». Pourquoi ne peut-il pas en être ainsi avec la RDCongo ou les dirigeants  rwandais ? 
  • Un missile a explosé il y a deux semaines près du convoi de l'ancien  Premier ministre libanais Saad Hariri | Atalayar - Las claves del mundo en  tus manosRépondant à l’appel des Nations Unies, qui demandaient que soit empêchée la livraison d’armes et de matériels connexes, l’OTAN a décidé, le 22 mars 2011, de lancer une opération visant à faire respecter l’embargo sur les armes décidé à l’encontre de la Libye. Mouammar Kadhafi a ensuite été neutralisé sous les caméras du monde entier. 
  • Suite à l’assassinat du Premier Ministre libanais, Monsieur Rafiq Hariri le 14 février 2005 à Beyrouth , un Tribunal spécial des Nations-Unies pour le Liban a été mis en place en Mars 2009 
  • Une image contenant personne, homme, complet, habits

Description générée automatiquementUhuru Kenyatta le président du Kenya, a comparu mercredi 8 octobre 2014 devant la Cour pénale internationale (CPI). Accusé de crimes contre l’humanité, il était le premier président en exercice à se présenter devant la CPI . Le président kényan était mis en cause pour sa responsabilité présumée dans les violences post-électorales de fin 2007 et début 2008 dans son pays. Les congolais eux attendent en vain un minimum de justice pour les millions de victimes de l’occupation rwando-ougandaise  
  • :

L’intouchable « Joseph Kabila » allié de la Russie et fidèle serviteur de Paul Kagamé

Honoré Ngbanda a écrit en Avril 2019 : 

« De l’autre côté, derrière « Joseph Kabila », la Russie et la Chine lui offrent tout leur soutien militaire, sécuritaire et diplomatique afin qu’il continue à garantir le juteux marché des gisements miniers stratégiques qu’il a ravis aux multinationales occidentales. En échange, ces pays de l’Est ont équipé Kabila d’armes sophistiquées : les hélicoptères de combats, les drones, les vedettes de combat, les véhicules blindés, etc. Ils l’ont surtout entouré d’agents de renseignements qui lui fournissent toutes les informations concernant les projets et les plans secrets que les services occidentaux conçoivent contre lui.  Ces deux pays, la Russie et la Chine, ont garanti à Kabila leurs vetos au Conseil de sécurité de l’ONU pour bloquer toutes les résolutions initiées contre lui par l’Occident. 

Durant la crise précédant les élections, la Russie et la Chine ont conseillé « Joseph Kabila » de ne pas tomber dans le piège d’une réaction violente, mais ils lui ont demandé de manipuler les élections pour s’octroyer une « majorité démocratique » au niveau des institutions. Et fort de cette position, ces deux pays auront la latitude de le soutenir tant militairement que diplomatiquement. Car toute tentative de la part de Félix Tshisekedi pour le déstabiliser ne pourra que se heurter aux « dispositions légales et constitutionnelles» ! » ( Extrait du document intitulé « La guerre du Coltan »  page 14 ) 

Ainsi « Joseph Kabila » et Kagame qui ont causé des millions de morts dans la région des Grands Lacs ne sont malheureusement toujours pas sanctionnés . « Kabila » malgré tous les nombreux rapports et scandales (Rapport Mapping, Panama’s papers, Hold-up, affaire Chebeya , Massacres de Tingi-Tingi, Fosses commune de Maluku etc …) se retrouve confortablement installé à Kingakati avec un gouvernement congolais totalement à sa solde qui lui verse plus de 700 000 dollars de salaires par mois et qui l’aide à continuer à détruire la RDCongo. 

Le même « Kabila » qui semblait avoir scandalisé les États-Unis lorsque sa sœur Jeannette Kabila , Moise Katumbi et d’autres membres de la Kabilie avaient été mis à nus dans la vente d’uranium à l’Iran ou la Corée du Nord,  n’a jamais vraiment été sanctionné pour autant (cf documents). Au bout de tant d’années que ce trafic perdure , les USA donnent l’impression de se plaindre et condamner en public, ce qu’ils semblent laisser faire en coulisses.

Les réseaux de Monsieur Honoré Ngbanda à l’intérieur du pays ont informé la Rédaction de la « VOIX DU PATRIOTE » , il y a quelques semaines que le même « Kabila » continuait à vendre frauduleusement de l’uranium à la Corée du Nord. Il a eu une vive altercation avec Félix Tshisekedi à ce propos il ya quelques semaines .  La vente a été faite sous couvert de ce dernier qui en était mécontent, puisqu’il venait d’être interpellé à ce sujet par l’Allemagne  dont les services secrets ont intercepté la cargaison. 

Voilà encore un paradoxe des USA en RDC . Comment dans un tel contexte, Mr Antony Blinken peut-il espérer arriver à contrer efficacement la Russie en s’appuyant sur un Félix Tshisekedi qui est complètement sous la coupe de « Joseph Kabila » allié privilégié de la Russie et de la Chine ? 

Le même Félix Tshisekedi qui est déjà en train d’opérer un rapprochement avec la même Russie pas seulement pour son compte, mais pour celui de ses mentors « Kabila » et Kagame ? En effet , il est assez étonnant de voir comment l’on tente de dissocier à chaque fois « Kabila » (qui bénéficie du travail des lobbies rwandais) de Paul Kagame alors qu’ils sont les deux faces d’une même pièce.  

Quant à Kagame malgré ses innombrables crimes, du Rwanda à la Rdcongo , on a vu le monde encore cette année, continuer à lui dérouler le tapis rouge du sang des congolais dans des réunions internationales à Bruxelles , Paris, Biarritz, Dubai etc …

L’organisation de nouvelles élections dans la RDCongo toujours occupée n’est pas la priorité pour des congolaises et des congolais menacés de mort ou de viols chaque jour

Le peuple  congolais qui souffre depuis plus de deux décennies de l’arrivée de l’AFDL et sa cohorte de terroristes rwando-ougandais toujours actifs dans la région des Grands Lacs , mais identifiés pour la plupart dans le rapport Mapping  sera sans doute très curieux de savoir si les Etats-unis dont le Zaire, puis le Congo, ont toujours été très proches  sont à mesure d’apporter une contribution significative pour mettre un terme à leur descente aux enfers . 

Avec nos 12 millions de morts ,  nos centaines de milliers de femmes violées , plus de 5 millions de déplacés internes , et le pillage continue de nos minerais la priorité de la plupart des congolais aujourd’hui n’est sans doute pas d’organiser des élections dans un pays occupé, mais d’abord de rester en vie tout simplement surtout à l’Est de la RDC. La question sécuritaire reste la priorité. Dans un tel contexte les élections ne servent qu’à extorquerla signature  des congolais pour l’apposer sur un acte donnant mandat à des imposteurs et des receleurs organisés pour spolier le peuple congolais. Et, c’est ce à quoi se sont attelés tous les gouvernements d’imposteurs sans légitimité qui se sont succédés à la tête de la RDC depuis deux décennies.

Les congolais qui comprennent aujourd’hui qu’ils sont en réalité les victimes d’une opération consistant à faire croire au monde que l’on venait libérer le Zaire alors qu’il s’agissait du début d’une véritable occupation, ne manqueront pas de suivre de près ce que Mr Blinquen sera en mesure d’annoncer comme changement significatif dans la relation entre la République démocratique du Congo et les États-unis. 

Car en observant, ce qu’ont été les relations entre  la RDC et la communauté internationale, la majorité des congolais gardent le gout amer du principe qui dit que les promesses n’engagent que ceux qui y croient.  S’ils se nourrissaient de promesses les congolais seraient déjà tous obèses. 

La déception des congolais vis-à-vis des USA est grande. Il ne servirait à rien de continuer à faire l’autruche face à une situation où notre peuple est de plus en plus conscient des véritables enjeux et du rôle de chacun.

Trahi par une partie de son élite et des complices tapis dans l’ombre à travers le monde , le congolais d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui . Le travail colossal abattu notamment par Monsieur Honoré Ngbanda ,  d’autres résistants congolais  ou encore de nombreux analystes extérieurs ont déjà porté leur fruits . Les effets de ce réveil se font sentir chaque jour un peu plus et ne feront que s’amplifier dans l’avenir y compris en dehors des frontières congolaises .

La nouvelle administration américaine présidée par Monsieur Biden est-elle réellement disposée à réparer le passif hérité de l’administration Clinton, qui a notamment permis d’installer au pouvoir le rwandais Paul Kagame que les congolais surnomment aujourd’hui l’Hitler africain, du fait de ses actions criminelles dans la région des Grands Lacs ? 

Le monde va-t-il continuer à fermer les yeux sur la terreur que l’actuel régime de Kigali sème, y compris au sein de la population rwandaise, qu’elle soit hutu ou tutsi ? 

En RDC, tous les observateurs avertis se demandent comment peut-on continuer à dépenser tant d’argent à travers la MONUSCO notamment , et bon nombre de travaux « d’experts » se relayant au chevet d’un Congo presque moribond depuis tant d’années pour continuer à constater un tel gâchis dans un pays aussi riche ? 

xxx

En conclusion , pour « LA VOIX DU PATRIOTE » , l’enjeu pour Monsieur Blinken n’est pas simplement de convaincre l’impopulaire, impotent et indésiré Félix Tshisekedi, mais bien le peuple congolais dans sa majorité . Or cette majorité , ne souhaite pas que les intérêts du régime rwandais de Paul Kagame continuent à prévaloir sur les intérêts des congolais en RDC. Le peuple congolais a vécu pacifiquement avec tous ses voisins et n’acceptera plus d’être décimés au vu et au su de tous sans réagir. Le manque de justice internationale pour la RDC encourage les congolais à se rendre justice eux-mêmes . Les congolais veulent en particulier la fin de ce tandem « Kabila »/Kagame qui semble avoir mis à genou une bonne frange de la communauté internationale .

 Or, la Russie qui n’a pas le même passif que celui des USA en RDC est devenu l’un des premiers soutiens de « Kabila ». Des accords avec des groupes de congolais représentant une nouvelle génération de la classe politique congolaise en contrepartie de la « tête » de « Kabila » ne sont pas à exclure. 

La nouvelle carte politique que les USA veulent jouer au travers du Dr Denis Mukwege semble d’ores et déjà biaisée, puisqu’il serait particulièrement improbable que les congolais acceptent des arrangements visant à empêcher que Justice leur soit pleinement rendue, entre autre dans le cas de l’imposture et la trahison dont  ils ont été victimes de la part de Tshilombo et sa bande . 

Mais, il est fort probable que la proposition qui lui est faite n’engagera que celui qui y croira. Par ailleurs,  les congolais manifestent néanmoins des réticences pour diverses raisons concernant ce projet boutiqué d’avance et visant à parachuter coûte que coûte le Dr Denis Mukwege (surnommé « le candidat de l’occident ») à la tête de la RDCongo. 

Tout ceci, dans un contexte où les priorités de la RDC doivent être d’abord la Paix et la Souveraineté de notre pays d’abord, et non des élections « bidon » dans un pays occupé . ( Nous y reviendrons) . 

Honoré Ngbanda  a d’ailleurs encore mis en garde les congolais :

« Nous ne pouvons pas non plus demander aux prédateurs de venir garantir la protection de nos biens et de notre peuple. Un proverbe de la sagesse populaire africaine dit : « Ne demandez jamais à l’homme qui convoite votre épouse de venir vous conseiller quand vous avez des problèmes dans votre foyer » !

La solution de la crise congolaise ne viendra pas des vautours qui pillent nos richesses. Elle ne viendra pas non plus des marionnettes qu’ils manipulent à leur gré pour créer le chaos et favoriser le pillage. Elle ne viendra certainement pas des larbins qui demandent à leurs bourreaux de stopper la descente aux enfers. La solution viendra du peuple congolais lorsqu’il aura pris conscience qu’il est le seul responsable de son destin ! »

Le projet d’occupation et de balkanisation de la RDC au profit du Rwanda et autres , les atermoiements des USA et de leurs alliés occidentaux pour respecter leurs droits à la Justice , à la démocratie et au respect de leur souveraineté sont les meilleurs moyens de les inciter à trouver d’autres partenaires plus enclin à répondre à leurs attentes. Arriver en RDC,  en espérant passer outre ces réalités sera l’un des moyens le plus sûr de continuer à dérouler le tapis rouge pour Vladimir Poutine en République démocratique du Congo. 

Cependant , l’une des questions que l’on peut également poser aujourd’hui est de savoir si parmi les instigateurs de la déstabilisation de la RDC , certains sont réellement disposés à changer de cap : Si nous n’avons pas réussi le passé , pourrions-nous au moins tenter de réussir le futur dans l’intérêt de toutes nos populations ? La balle est dans leur camp.

Dans tous les cas , la Résistance Congolaise et le peuple congolais sont déterminés à défendre la RDCongo,  quoiqu’il en coûte . « Entre États il n’y a pas d’amis mais seulement des intérêts » , les congolais qui ont appris à leurs dépens ont retenu la leçon. Rien ne nous arrêtera .  

Paris, le 09 Août 2022

LA VOIX DU PATRIOTE

Candide OKEKE

Responsable du Pilotage stratégique du CNRC

RC/ Résistance Congolaise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :