Agression dans l’Est : « L’armée rwandaise bombarde toute une école et tue deux enfants à Rutshuru » ( FARDC)

Agression dans l’Est : « L’armée rwandaise bombarde toute une école et tue deux enfants à Rutshuru » ( FARDC)

Ecrit par Rédaction Kinshasa Politico.cd

10 juin 2022 à 22:08

Après une accalmie de près de 24 heures observée sur la ligne des fronts, d’intenses combats entre les forces armées FARDC et les terroristes du M23 ont repris ce vendredi matin dans le territoire de Rutshuru. Pendant les affrontements, informent les Forces Armées de la République Démocratique du Congo dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD, l’armée Rwandaise a tiré une dizaine de bombes sur le territoire de la République Démocratique du Congo.

Ces bombes tirées par un canon à longue portée à plus de 22 kilomètres, à partir du territoire rwandais, ont explosé à Biruma et à Kabaya, localités situées dans le Groupement de Kisigari, Chefferie de Bwisha, en territoire de Rutshuru, respectivement à cinq kilomètre et demi et à un kilomètre et demi à l’Est de Rumagabo.

« Pour les bombes de Kabaya, tombées plus précisément dans l’enceinte de l’Institut Saint Gilbert, le bilan encore provisoire est de deux enfants de sexe masculin tués. Il s’agit de ISHAKA Mapenzi âgé de 7 ans et de Jérémie NZIUVIRA âgé de 6 ans. Un autre garçon dont l’identité n’est pas encore précisée a été blessé et est admis dans un centre hospitalier de la place », note l’armée.

En plus du bilan humain, les services des FARDC affirment que l’armée rwandaise a bombardé toute une école. Ce qui constitue, selon le même communiqué, à la fois un crime de guerre et un crime contre l’humanité.

En rappel, c’est à Biruma où deux militaires des Forces de Défense du Rwanda ont été dernièrement capturés le 28 mai 2022 par les forces de défense et de sécurité avec l’appui de la population qui résiste à l’agression de la RDC par le Rwanda.

« Pour non seulement justifier ces bombardements destinés à punir la population qui avait aidé à capturer les militaires des forces spéciales rwandaises, mais aussi flouer et tromper la communauté internationale sur ses intentions belliqueuses, le Rwanda a publié le communiqué selon lequel les FARDC aurait tiré des bombes sur le territoire rwandais. Même stratagème utilisé pour justifier les dernières attaques de RUMANGABO et de KIBUMBA », regrette le porte-parole de l’armée, le Général de Brigade Sylvain Ekenge.

« Habitué à sacrifier ses propres populations, le Rwanda, pour se victimiser et trouver les mobiles pour agresser la RDC, n’a jamais hésité de bombarder son propre territoire pour ensuite tirer des bombes sur le sol congolais. En plus, pour confirmer le soutien de l’armée rwandaise au M23, nous sommes en possessions des images des drones attestant l’occupation de Tchanzu et de Runyonyi et par les Forces de Défense du Rwanda (RDF). Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, avec l’appui de la MONUSCO, ne sont pas restées les bras croisés face à la cruauté des occupants. Elles continuent à riposter et à se défendre pour sauvegarder l’intégrité du territoire national et protéger les populations congolaises jusqu’au sacrifice suprême », a-t-il martelé.

Dans cette même perspective, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo exhortent la population de maintenir la vigilance totale et de dénoncer toute présence suspecte.

Serge SINDANI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :