URGENT- Messe noire à Kinshasa : Félix TSHISEKEDI confirme des discussions pour la balkanisation de la RDC (TEXTE & VIDEO)

VERSION VIDEO:

VERSION TEXTE :

Messe noire à Kinshasa : Félix TSHISEKEDI confirme des discussions pour la balkanisation de la RDC

Depuis quelques jours , l’attention des congolais s’est cristallisée autour  de l’arrestation de l’ancien conseiller spécial de Félix Tshisekedi François Beya Kasonga . Face à cette guerre de palais qui oppose surtout entre eux des collabos congolais  larbins des occupants rwandais,  « La Voix du Patriote » encourage  le peuple congolais à  ne surtout pas se laisser distraire par cette crise opportune pour Kagame au moment où la situation sécuritaire de la RDC ne cesse de se dégrader . 

L’erreur de François BEYA…

En effet , certains collabos congolais oublient trop facilement que pour leurs maîtres rwandais,  ils sont le symbole, à juste titre, de ce que l’on peut trouver de plus méprisable.  

A savoir ,  des personnes sans vergogne, capables de trahir leur patrie, d’hypothéquer 

l’avenir de leurs propres enfants pour de l’argent et une illusion du pouvoir. 

Obnubilés par leur besoin d’enrichissement personnel , cette catégorie de congolais oublient trop facilement que ceux à qui ils offrent leurs services au détriment de la RDC , savent qu’ils ont bel et bien affaire, aux pires d’entre les congolais : les plus cupides, les moins courageux, les plus fourbes, les moins fiables , capables de se vendre tout simplement au plus offrant.  Il est donc évident que plus ils en sauront sur eux et qu’ils auront de l’argent et du pouvoir , plus ils deviendront fatalement dangereux y compris pour leurs maitres rwandais. Un traitre reste un traitre , personne ne pourra jamais lui faire totalement confiance. 

Il suffit de lire nos nombreux articles concernant François Beya , et publiés au fil des années avec Mr Honoré Ngbanda, pour mesurer à quel point cet agent au service du Rwanda a pitoyablement multiplié les efforts depuis des années pour neutraliser la résistance congolaise. Le dernier article de L’ŒIL DU PATRIOTE que nous avions publié du vivant de Mr Honoré Ngbanda en février 2021, concernait justement François Beya. 

Nous y avions dénoncé ,  ses dernières manœuvres pour neutraliser Mr Honoré Ngbanda. Mais, pendant qu’il se livrait à cet exercice et à ses actions visant à déstabiliser la résistance au profit des occupants, Monsieur Honoré Ngbanda avait déjà suffisamment des renseignements indiquant que François Beya était déjà sur la sellette. Ce qui lui arrive aujourd’hui ne nous surprend donc pas.

Alors que , les maitres rwandais de François Beya entrent dans la phase finale de leur complot contre la RDC et procèdent au repositionnement de leurs pions pour renforcer leur étau autour de Félix Tshisekedi, nous exhortons donc tous les congolais à rester concentrés sur l’essentiel. Notre priorité reste la RDC et non les turpitudes de quelques individus aux prises entre eux et leurs maitres. D’ailleurs , au vu des éléments dont nous disposons, Tshilombo et les siens évoluent désormais comme des borgnes devenus aveugles . 

François Beya a commis l’erreur d’oublier qui il était , pas ses ennemis. Et en matière de sécurité, il sait qu’il suffit parfois d’une erreur, pour qu’elle soit la dernière.  

Kinshasa : En réunion à la Cité de l’OUA, Félix TSHISEKEDI confirme le projet des discussions « officieuses » à Bruxelles pour la balkanisation de la RDC

Une réunion présidée par Félix Tshisekedi s’est tenue le vendredi 28 Janvier 2022 à la cité de l’OUA à Kinshasa. Y ont pris part: 

Le Président de l’assemblée national MBOSO KODIA, le président du sénat BAHATI LUKWEBO  , l’Administrateur Général de l’ANR Jean Hervé MBELU,   l’AG de la DGM Roland KASHWANTALE, l’Inspecteur Général de la police Nationale Raus CHALWE , le Chef d’Etat-Major des FARDC Célestin MBALA MUSENSE , le Gouverneur de la ville de Kinshasa  NGOBILA, le premier ministre Sama LUKONDE, et un représentant des Nteke  Humbu de Kinshasa.

Au cours de cette séance de travail, Félix Tshisekedi  a confirmé aux participants  les pressions dont il est l’objet de la part de ses « alliés politiques » entendez par là ses mentors rwandais , ougandais etc …. Ces derniers exigent de Félix Tshisekedi la révision des frontières de la RDC sous prétexte du respect des engagements pris par  Laurent Désiré Kabila via les fameux « accords de Lemera ». Mais, lorsque il a fait part de cette situation aux participants à la réunion, certains d’entre eux, comme Mboso Kodia, Bahati Lukwebo et le représentant des Nteke  Humbu se sont montrés particulièrement réservés sur cette question.   

  • Les participants à la réunion lui  ont conseillé de ne pas traiter ce problème sans l’accord du peuple congolais , au risque de provoquer  un soulèvement populaire que le gouvernement ne saura contenir. 
  • D’autres , lui ont suggéré de refuser de participer  à tout entretien portant sur cette question ou même d’annuler purement et simplement sa participation  à ce sommet 
  • Enfin , Mboso Kodia  a demandé à Félix Tshisekedi d’essayer de convaincre dès à présent ses « alliés » du danger politique que représente un tel projet, qui viole la Constitution de la RDC. 

Ainsi,  même si  le prochain Sommet UE/UA des 17 et 18 Février 2022 à Bruxelles ne porte pas « officiellement » sur la révision des frontières de la RDC, nos sources confirment que ce sujet fera bel et bien parti des discussions « officieuses ».  L’omniprésence et la fébrilité de Paul Kagame depuis des mois dans les préparatifs de ce Sommet ne sont pas dus au hasard. 

D’après nos différentes sources, Félix Tshisekedi a en réalité déjà cédé aux injonctions de Kagame sur ce dossier,  qui reste le fondement du deal qu’il a passé avec les rwandais pour lui accorder le pouvoir.  Les congolais qui continuent à espérer un sursaut de sa part, et attendent naïvement de le voir renoncer à ce projet funeste n’ont pas encore compris à quel point Félix Tshisekedi, victime de sa propre cupidité, a été piégé par Paul Kagame et les siens à coup de corruption, menaces à peine voilées et de chantages.  Son amateurisme et celui de ses partisans n’ont fait qu’ accélérer et sceller l’emprise du Rwanda sur lui.

Cette réunion prouve s’il en était encore besoin, que toutes les autorités congolaises (y compris au sein de l’opposition)  savent exactement le danger qui plane aujourd’hui sur la RDC . Mais la plupart des membres de la classe politique congolaise ont déjà capitulé. 

C’est pourquoi , ils continuent à faire campagne pour l’organisation des élections qu’ils ne contrôlent pas et dans un contexte où d’autres avant nous s’étaient plutôt d’abord mobilisés pour retrouver leur souveraineté et sauver leur pays . Des élections organisées dans ce contexte accélèrent l’occupation et le processus de balkanisation de la RDC.  Cette option suicidaire pour notre pays ne se justifie plus que par leur compromission. Il appartient au peuple congolais de prendre acte de leur trahison et d’en tirer rapidement les conséquences qui s’imposent.

Le plan de Paul KAGAME vise l’amplification de la guerre à l’Est de la RDC en vue des négociations

Nos sources à l’extérieur comme à l’intérieur du pays nous ont également confirmé depuis plusieurs semaines, ce contre quoi  Monsieur Honoré Ngbanda n’a cessé de mettre en garde  les congolais . 

En effet, selon les accords secrets déjà convenus par Félix Tshisekedi avec Paul Kagame , les troupes étrangères : Rwandaises, Burundaises, Ougandaises (déjà sur terrain) , et auxquelles s’ajouteront des troupes Tanzaniennes vont, dans les prochaines semaines , amplifier l’invasion et la déstabilisation de la RDC à l’Est du pays. 

L’un des prétextes officiels défendu par Paul Kagame est de vouloir mettre fin à l’insécurité qui perdure dans cette zone suite à la présence de forces négatives (terroristes essentiellement) qui menacent les pays de la région. 

Cette insécurité a pourtant été créée, attisée, entretenue par Yoweri  Museveni, « Joseph Kabila » (cheval de Troie rwandais en RDC) et Paul Kagame lui-même via des milices ou des troupes militaires interposées, comme l’a démontré à maintes reprises Mr Honoré Ngbanda. Les accords sécuritaires signés avec la RDC par le biais des gouvernements « Kabila » et non dénoncés par Félix Tshisekedi leur permettent d’ailleurs de fouler officiellement le sol congolais sans que notre parlement tout aussi corrompu que Félix Tshisekedi ne puisse s’y opposer. 

Après cette recrudescence programmée des tueries et de la « guerre » à l’Est de la RDC  , Félix Tshisekedi qui est déjà au courant de ce plan, ainsi que le gouvernement congolais, seront  appelés à la table des négociations . 

Les 3 options visées par ces pays agresseurs de la RDC seront  : 

  • 1ère  option : Félix Tshisekedi et son gouvernement godillot acceptent de céder officiellement à chacun de ces  pays précités, une partie des terres congolaises, le long de la frontière orientale de la RDC sur 300 kilomètres comme convenu avec Laurent Désiré Kabila (Accord de Lemera etc …). Ceci, bien que ces engagements aient été pris par un simple individu sans mandat et à l’insu du peuple congolais , et ont été dénoncé par la suite par Laurent Désiré Kabila lui-même.
  • 2ème  option : Les pays envahisseurs projettent d’annexer officiellement  les 300 kilomètres en question et de s’y maintenir par la force profitant de la faiblesse et de la complicité du gouvernement congolais actuel. 
  • 3ème option : En cas de résistance, Paul Kagame et ses complices envisagent de proclamer un « État Indépendant » dans l’Est de la RDC,  avec à terme la naissance de la fameuse « République des Volcans » chère aux hégémonistes tutsis. Dans ce cas, les dirigeants de cette nouvelle entité proviendraient à tour de rôle des pays précités. Paul Kagame prévoit que  des animateurs rwandais ou pro-rwandais comme Ruberwa , Nyarugabo, Bizima, Kamerhe et autres  procèdent au premier tour de gestion du nouvel « Etat ». Il est à noter que , quelques congolais naïfs ou cupides, dans la diaspora et à l’intérieur du pays (dont beaucoup seront ensuite éliminés) sont déjà approchés pour faire avancer ce projet.  

C’est dans ce contexte qu’il faut situer l’agitation médiatique de Paul Kagame ces derniers jours, il tente de préparer l’opinion pour la phase finale de son projet macabre contre la RDC.

Mais, bien des observateurs avertis ont compris que les massacres à grande échelle qu’il est obligé de perpétrer dans l’Est de la RDC , les mensonges que lui et ses complices n’ont cessé de véhiculer pour piller la RDC, sont autant des preuves que ces terres ne sont pas les siennes ni celles du Rwanda et qu’il va falloir compter avec une opposition farouche du peuple congolais contre ses projets. 

Le réveil progressif des congolais laisse présager que Kagame malgré le soutien dont il bénéficie de la part de certains lobbies est loin d’être un gage de stabilité dans la région des Grands Lacs, bien au contraire. Certains de ses interlocuteurs occidentaux ont déjà commencé à lui rappeler qu’ils ne sont pas dupes et qu’ils savent très bien qu’il n’a rien à leur offrir à part ce qu’il pille en République démocratique du Congo.  Le vaste travail de réveil opéré depuis des années, entre autres par Mr Honoré Ngbanda, est en train de porter ses fruits. La mobilisation actuelle des congolais contre l’occupation et la balkanisation de la RDC sonne le glas de la fin du pouvoir de Paul Kagame, ce n’est plus qu’une question de temps.  

Entre POUTINE, WAGNER et la MONUSCO, le cœur des congolais balance

Face à la tragédie qui perdure en RDC beaucoup de congolais en quête de solution  observe avec beaucoup d’intérêt l’actualité internationale. La crise sanitaire qui secoue la planète a incité de nombreux pays à limiter les déplacements de leurs populations. Les africains et particulièrement ceux vivant dans la diaspora n’ont pas échappé à cette situation . Ce contexte a contribué à multiplier les échanges et les réflexions entre les internautes. Les corps ont été confinés, mais surement pas les esprits. 

Ainsi , de nombreux compatriotes frustrés par une couverture par les médias traditionnelles tantôt insuffisante , biaisée ou inexistante concernant la RDC, ces compatriotes  disions-nous se sont rabattus sur beaucoup de médias parallèles . « La Voix du Patriote » a pu observer que dans leurs réflexions , leurs échanges ou même plusieurs de leurs sollicitations à notre égard, de plus en plus de congolais font le constat de l’échec flagrant de la force onusienne de la MONUSCO  en RDC et manifeste le besoin de trouver d’autres solutions pour stopper la descente aux enfers du peuple congolais. Comment peut-on en effet dépenser plus d’un milliard de dollars par an pendant plus de deux décennies pour des résultats qui s’apparentent plus à des désastres permanents ? Et quand on fait l’inventaire de toutes les autres forces en présence en plus de la MONUSCO et des moyens mis en jeu ,  beaucoup en viennent à se poser des questions sur les véritables objectifs de tous ces contingents d’hommes et de femmes qui se relaient indéfiniment sur le territoire congolais. Comment peut-on réserver autant d’argent pour des troupes étrangères et payer des salaires de misère à nos propres militaires ? 

Comme si cela ne suffisait pas , face à ces milliards dépensés sans véritables succès, toute honte bue, Paul Kagame opère depuis quelques jours un véritable pied de nez à la communauté internationale. Le président Rwandais en vient à proposer  ses services (payant) pour régler les problèmes sécuritaires de la RDC. On croirait voir un pyromane qui demande à éteindre le feu qu’il a lui-même allumer  et en se faisant payer ! Certains congolais seraient tentés de lui demander son bilan psychiatrique. L’attitude des pays occidentaux qui ont cautionné à plusieurs reprises des élections biaisées en RDC et ne veulent toujours pas reconnaitre ouvertement le processus d’occupation et de balkanisation en cours dans notre pays, a effrité la confiance de nombreux congolais. Pire encore, la plupart de ces pays continuent à dérouler des tapis rouges pour Paul Kagame , l’un des acteurs principaux des massacres en République démocratique du congo et surnommé « l’Hitler africain ».  

Face à tant d’hypocrisie et à la détresse des populations congolaises particulièrement à l’Est du pays, de nombreux compatriotes en quête de solutions lorgnent vers la Russie de Vladimir Poutine,  ou des structures comme « WAGNER » dont les médias ne cessent de parler notamment dans la crise malienne ou centrafricaine. Sans aborder pour l’instant certains détails, LA VOIX DU PATRIOTE tenait juste à rappeler à tous ces compatriotes que le premier problème auquel les congolais sont confrontés, ce sont d’abord leurs propres faiblesses. Félix Tshisekedi en est une parfaite illustration . Quels que soient les interlocuteurs ou partenaires que les congolais auront en face d’eux, si les congolais sont faibles ce sont les intérêts des autres qui continueront à primer sur les nôtres. 

Que faisons-nous  pour chasser cette «  élite » congolaise qui ne représente que ses propres intérêts et mène notre population en bateau depuis trop longtemps? Sommes-nous enfin prêts à reprendre le contrôle de notre pays pour faire respecter nos droits ?   

Tant que nous resterons à genou, même un « pays-moustique » comme le Rwanda arrivera à nous mettre à terre. Levons-nous et agissons !

Paris, le 12 Février 2022

Candide OKEKE

LA VOIX DU PATRIOTE

http://www.resistancecongolaise.fr

3 commentaires sur “URGENT- Messe noire à Kinshasa : Félix TSHISEKEDI confirme des discussions pour la balkanisation de la RDC (TEXTE & VIDEO)

Ajouter un commentaire

Répondre à Charles Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :