Kagame , Kabila, Museveni et Félix Tshisekedi au cœur de la déstabilisation de la RDC et dans le collimateur de la communauté internationale ?

·      Ouganda : Projet de construction d’une usine d’armes nucléaires dans la région des grands lacs par la Corée du Nord

·      Kagame obtient le Sud-Kivu et le Nord-Katanga en échange de l’éradication d’une menace djihadiste orchestrée par lui-même dans le Nord-Kivu  

·      Une ambassade africaine à Paris impliquée dans le décès de Mr Honoré Ngbanda ?

Une usine d’arme nucléaire dans la région des Grands Lacs ?

Une usine d’arme nucléaire dans la région des Grands Lacs ?

Pendant que de nombreux congolais continuent à se laisser distraire par les feuilletons quotidiens offerts par cette frange de la classe politique congolaise qui a capitulé face à l’occupation de la RDC , les projets machiavéliques des ennemis de la RDC  se poursuivent en silence. 

Ces derniers espéraient sans doute que le décès brutal de Monsieur Honoré Ngbanda dans des circonstances qui restent encore à élucider,  stopperait la flamme de la résistance qu’il a sue , si bien insuffler au sein de nombreux congolais de l’extérieur à l‘intérieur de la RDC .

C’était sans compter avec la force de la résistance et la détermination celui qui avait été affectueusement surnommé « le père de la Résistance congolaise »  par ses partisans. Honoré Ngbanda a, en effet, largement eu le temps de former et d’enseigner . Malgré les remous provoqués par son décès au sein de son mouvement l’APARECO, la lutte qu’il a entamé se poursuivra d’une manière ou d’une autre . C’est ainsi que ce premier article de L’OEIL DU PATRIOTE après son décès s’est avéré absolument nécessaire pour alerter les congolais en particulier et l’opinion internationale en général , de nouvelles menaces qui se profilent dans la région des grands lacs africains et plus particulièrement en République démocratique du Congo. 

Quelques mois avant son décès, Monsieur Honoré Ngbanda poursuivait des investigations concernant une nouvelle activité suspecte dans l’un des pays de la région , acteur majeur dans la déstabilisation de la RDC depuis deux décennies . Ses réseaux lui ont signalé un projet secret de Yoweri Museveni , en partenariat avec la Corée du nord , visant la construction d’une usine coréenne de fabrication d’armes nucléaires en Ouganda. La Corée du Nord aurait choisi l’Ouganda en Afrique pour échapper  aux observations et à la surveillance des Etats-Unis d’Amérique. 

Peu avant son décès, Monsieur Honoré Ngbanda avait déjà communiqué les détails de ce projet à certaines capitales occidentales. A cette occasion, il n’avait pas manqué de souligner les retombées sécuritaires préoccupantes pour la RDC et la menace que cela pouvait représenter pour les pays de l’OTAN, notamment les pays d’Europe qui seraient désormais à la portée des missiles nucléaires …de Kim Jung-Un ! 

Il convient de rappeler que le projet de construction en Ouganda de cette usine d’armes nucléaires par la Corée du Nord se réalisera grâce à l’uranium de la RDC, produit qui lui a été frauduleusement vendu par Joseph Kabila il y’a quelques années. Nous avions d’ailleurs révélé et dénoncé en son temps ce marché dangereux entre Kinshasa et Pyong yang (cf document ci-dessus).

 Le Président de l’APARECO avait alors révélé comment « Joseph Kabila » et plusieurs de ses proches étaient impliqués dans ce trafic. L’un d’entre eux  n’était entre autres que Moise Katumbi que paradoxalement quelques lobbies continuent à soutenir pour faire main basse sur la RDC. 

Voilà donc, l’une des conséquences de cette récompense que certains réseaux occidentaux ont donné́ au Rwanda et à l’ouganda, et qui consiste à piller l’Est de la RDC et à gérer le reste du territoire «par mandat» informel ! 

Selon la source de Monsieur Honoré Ngbanda, 3 autres chefs d’états de la région approuveraient tacitement le projet, les présidents du Rwanda (Paul Kagamé), de la RDC (Félix Tshisekedi) ainsi que Joseph Kabila seraient tous les trois au parfum . Ainsi , depuis plus de deux décennies ce sont toujours les mêmes acteurs connus de la région des Grands Lacs africains qui continuent à semer et à entretenir le chaos au vu et au su de tous . Mais c’est bien entendu le peuple congolais qui en paie le plus lourd tribut. Ce chaos institué ne menace pourtant pas seulement les congolais, mais bien également les pays et les populations du monde entier. Jusqu’à quand et à quel prix ? 

Derrière l’État de siège, une accélération du processus de balkanisation du Kivu et du Nord Katanga 

Le 11 Mars dernier le département d’État américain a ajouté la filiale « Afrique centrale » de l’organisation de l’État islamique sur sa liste des organisations terroristes. Les États-Unis ont reconnu de fait l’implantation de ce groupe en République démocratique du Congo par le biais des « ADF ». 

Or, depuis plusieurs années Monsieur Honoré Ngbanda n’avait cessé d’alerter contre le projet du Rwanda d’instaurer un chaos généralisé dans l’est de la RDC , afin de favoriser la balkanisation de cette région et à terme son annexion au Rwanda. La majorité des effectifs militaires qui sont affectés dans cette partie de la RDC  sont composés de rwandais ou de prétendus « banyamulenge » autrement dit des sujets  rwandais se faisant passer pour des congolais à l’image  de Bosco Ntaganda , Laurent Nkundabatware etc …

L’état de siège décrété par Félix Tshisekedi dans cette zone, qui se traduit par l’administration militaire de ces deux provinces , déclenche en réalité un processus de transfert de pouvoir des civils congolais vers les militaires …rwandais essentiellement. Car c’est bien la présence rwandaise qui est en train d’être renforcée dans cette zone selon une feuille de route imposée à Félix Tshisekedi par Kigali . Cette décision permet de restreindre en outre toutes velléités de protestation de la population dont le mécontentement s’amplifie .  Le manque de volonté de l’état congolais de mettre sur pied une véritable armée républicaine, d’augmenter les soldes ou d’améliorer les conditions de vie de nos militaires, plutôt que de recourir systématiquement aux armées  étrangères, confirme clairement la volonté du régime d’occupation de détruire ce qui reste de l’armée congolaise. De même, le soutien de Félix Tshisekedi à des militaires au passé douteux, pour mener ces opérations , cache mal en réalité son incapacité à s’opposer aux injonctions de Kigali ou Kampala. 

L’évêque d’Uvira Mgr Sébastien Muyengo Mulombe de nouveau en danger

Après un processus minutieux visant à faciliter l’introduction de groupes terroristes dans l’Est de la RDC comme Monsieur Ngbanda l’avait dénoncé à maintes reprises , le régime de Kigali en complicité avec Félix Tshisekedi va à présent s’atteler à faire mine d’éteindre le feu qu’ils ont eux-mêmes allumé avec une contrepartie à la clé . 

En effet , plusieurs sources à Kinshasa et à l’Est de la RDC ont confirmé à la rédaction de L’ŒIL DU PATRIOTE que derrière la mascarade en cours le Rwanda a  obtenu de certains lobbies internationaux  le droit d’occuper le Sud Kivu et le Nord-Katanga

Nous avons également été informé que l’Evêque d’Uvira se trouve particulièrement dans le collimateur de Kigali, pour s’être opposé à ce projet. Contrairement à d’autres politiciens de la région , il aurait refusé de tremper dans ce complot malgré de nombreuses tentatives de corruption.  

Pour rappel concernant la responsabilité de Kigali dans le renforcement des mouvement djihadistes dans la région pour favoriser la balkanisation de celle-ci,  voici un extrait de ce que Monsieur Honoré Ngbanda a publié   : 

« D’aucuns se rappelleront que le 06 octobre 2018 ( https://www.info-apareco.com/2018/10/06/urgent-texte-video-lapareco-alerte-contre-limplantation-en-rdc-des-reseaux-terroristes-organisee-par-joseph-kabila-et-paul-kagame/ ) , j’alertais l’opinion nationale et internationale sur la présence des différents groupes terroristes à l’Est de la RDC. Je dévoilais à l’occasion, le message d’alarme que m’avait envoyé un officier supérieur congolais des FARDC en mission d’opération à Béni. Voici pour rappel, ce qu’il m’avait écrit :

« Monsieur le ministre, mes compagnons d’armes m’ont chargé de remplir notre devoir patriotique en vous alertant au sujet de la grave situation de sécurité de notre pays que nous venons de découvrir ici à Beni où nous sommes en opération pour stopper et repousser ce que nous croyions être les éléments de l’ADF. Les massacres des populations congolaises dont vous entendez parler dans la presse n’est pas seulement le fait des milices rwandaises ou ougandaises qui opèrent déguisées pour décimer les congolais. L’interrogatoire des 2 prisonniers présumés de l’ADF que nous avons capturés lors des opérations en pleine brousse nous ont permis de découvrir que nous sommes devant une action de terrorisme international programmée et planifiée de longue date. Nous sommes ici face à un rassemblement de différents groupes de terroristes en provenance des différents coins d’Afrique. Ils ont créé chez nous, ici dans la région de Béni, leurs bases opérationnelles avec pour mission d’étendre demain leurs activités partout à travers les vastes forêts tropicales de la RDC pour couvrir ensuite tout le territoire national. Notre vie ici est en danger, car nous avons compris que la Haute Autorité à Kinshasa est au courant de ce plan et qui pis est, elle le protège ! Les prisonniers que nous avions capturés et interrogés en forêt, et que nous avons ensuite mis à la disposition du QG ont été tous tués la nuit même dans leur cellule, dès que notre hiérarchie (rwandaise) a découvert leur véritable identité. Nous avons ensuite subis un interrogatoire pour savoir si nous avions interrogés ces prisonniers. Mais ayant compris que c’était un piège, et pour protéger nos vies, nous avons nié les avoir interrogés. Je vous demande, excellence, de me contacter au numéro de téléphone en bas de la page pour que je vous fournisse de vive voix, des détails opérationnels que je ne peux pas écrire ici car il y va de l’avenir de notre pays. Plus rien à vos ordres ! »

Une ambassade africaine à Paris impliquée dans le décès de Mr Honoré Ngbanda ?

Le décès brutal du Président national de l’APARECO a affecté de nombreux patriotes congolais de la diaspora et ceux de l’intérieur de la RDC . Honoré Ngbanda s’est battu jusqu’au bout pour notre pays .En sa mémoire et pour l’amour de la République démocratique du Congo, nous nous devons de poursuivre le combat . 

Cependant, L’ŒIL DU PATRIOTE appelle les congolais, et particulièrement tous les résistants à se montrer plus vigilants que jamais, car plusieurs éléments recueillis par les réseaux de la résistance à l’intérieur comme à l’extérieur du pays indiquent que Monsieur Honoré Ngbanda bien que souffrant n’est probablement pas décédé de mort naturelle.  Il a été entre autres, signalé  à la rédaction de L’ŒIL DU PATRIOTE l’implication d’une ambassade africaine à Paris dans les dispositifs qui ont permis la « neutralisation » du Président national de l’APARECO. 

L’ŒIL DU PATRIOTE rappelle aux congolais que Monsieur Honoré Ngbanda avait en son temps alerté sur l’un des modes opératoires des réseaux rwandais qui utilisent non seulement la couverture d’autres pays africains pour opérer , voir même certaines sociétés de télécommunications. Les réseaux de Monsieur Honoré Ngbanda en RDC nous signalent également que plusieurs cadres de l’APARECO préalablement recrutés lorgnent déjà vers la mangeoire tendue par Félix Tshisekedi et ses alliés rwandais . Les remous et certaines incohérences que l’on constate actuellement au sein de l’APARECO sont pour beaucoup liés à tout cela . Nos réseaux ont déjà recueillis de nombreux éléments ,  et les jours à venir seront riches en enseignement. Au vu de toutes ces révélations , il appartient au peuple congolais de comprendre que la balle est plus que jamais dans son camp . Personne ne volera au secours des congolais mieux qu’ eux-mêmes puisque le monde entier sait très bien ce qui se passe en RDC . La seule voie qui reste pour mettre un terme à l’occupation de la RDC , au processus de sa balkanisation et au génocide en cours de notre population c’est le soulèvement populaire .  

Une bonne frange de l’élite congolaise a déjà capitulé . Combien faudra-t-il de Kimbangu, de Lumumba, de Chebeya , de Muzhirwa, de Kataliko de Mbunza Mabe ou d’Honoré Ngbanda etc … combien de martyrs congolais avant que le peuple congolais fasse enfin sa part de travail , du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest de la RDC ? Réveillons-nous !

Paris, le 14 Mai 2021

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :