De quoi ont-ils peur ?

Paris, le 07 Mai 2021

Chers cadres et  membres de l’APARECO , 

C’est avec beaucoup d’étonnement que je viens de prendre connaissance du Communiqué publié (une fois de plus) par mes collègues membres du Comité National concernant les remous que traverse malheureusement notre mouvement l’APARECO depuis le décès du Président national Monsieur Honoré Ngbanda . 

Je note que ce communiqué est surtout diffusé au moment où j’ai annoncé et entamé des échanges en interne, avec tous les cadres de l’APARECO pour mettre à votre disposition tous les éléments pouvant vous aider à vous faire votre propre opinion sur la situation que nous traversons. Ces échanges me permettront bien évidemment aussi de recueillir vos avis, ce qui à mes yeux constitue la moindre des choses. Nous avons beau être membres du « Comité national » nous sommes censés vous représenter tous et non nous arroger le droit de parler ou poser des actes en votre nom sans explications.  

Comme certains le savent déjà , je me suis entretenue ce jeudi 06 Mai (pendant plus de 3 Heures) avec plusieurs cadres membres du collège des SNE et autres, au cours  d’une réunion à laquelle j’avais également convié tous les membres du Comité national. AUCUN d’entre eux ne s’est manifesté, et plutôt que d’opter pour des échanges apaisés de ce type et en interne, ils préfèrent à nouveau publier des communiqués qui nuisent inutilement à l’image de l’APARECO. J’ai par ailleurs déjà annoncé à nos représentants régionaux que je tiendrai à nouveau, une réunion à l’intention de TOUS nos RR (Représentants régionaux), RT(Représentants Territoriaux) , RU (Représentants Urbains). Des instructions ont déjà été transmis à mon cabinet pour qu’un communiqué vous soit transmis dès ce soir . Mais, je l’ai déjà moi-même annoncé à 4 de nos représentants régionaux.    

Je crois donc comprendre que la fébrilité qui pousse tout d’un coup les autres membres du comité national à réagir ainsi est simplement due au fait qu’ils craignent ce débat interne qui ne manquera pas d’exposer certains d’entre eux à vos yeux. De plus concernant la lecture juridique du problème qui m’oppose à eux, les avocats ou juristes que j’ai eu à consulter ne cessent de leur donner tort. 

Afin de résoudre cette crise , je suis ouverte à tous débats apaisés , en interne, et dans le respect mutuel. Il y a quelques jours au moins l’un des membres du comité national a demandé aux membres de la CCDP de servir de médiateurs pour que je puisse m’entretenir avec eux lors du passage de certains à Paris, probablement persuadés que je refuserai cet échange devant témoins. Dès qu’ils ont appris que j’avais accepté l’entretien, ils se sont défilés laissant les membres de la CCDP complètement abasourdis par leur revirement. 

Chers compatriotes membres et cadres de l’APARECO, 

Comme j’ai pu le dire déjà directement à quelques-uns parmi vous , je vous exhorte à ne pas tomber dans le piège des ennemis de la RDC qui instrumentalisent certains d’entre nous pour paralyser l’APARECO. Ils essaient d’empêcher notre mouvement de continuer à mener à bien le combat de résistance pour la libération totale de la RDC. L’une des conséquences les plus flagrantes de ce travail de sape se traduit par le fait que toutes les communications que j’ai faites contre le régime de Kagame ne sont pas diffusées sur le site habituel de l’APARECO dont l’accès m’a été refusé le jour même de la sortie de ma dernière interview sur RFI https://youtu.be/Bwm4RINfpUY.  C’est tout simplement à la suite de cela que j’ai choisi de créer, le jour-même, un 2ème site etc … afin de pouvoir communiquer . Et ce sont ces communications qui ne visent que les ennemis de la RDC qui sont aujourd’hui qualifiées de sorties médiatiques …« intempestives »! 

Cela commence à en dire long sur les véritables objectifs de ceux qui entretiennent la crise que traverse actuellement l’APARECO . Mais , je n’ai pas passé plus de 15 ans à travailler avec Monsieur Honoré Ngbanda pour me laisser impressionner par tout cela. Je vous invite  à faire de même et à rester focaliser sur le combat que nous avons à mener pour notre pays.  Pour le reste, débattons-en en interne .

Salutations patriotiques 

Paris, le 07 Mai 2021

Candide OKEKE Présidente nationale de l’APARECO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :