Une main noire derrière la tentative de déstabilisation de l’APARECO ? 

Il vous souviendra que Madame Candide OKEKE a été élevée au regard des dispositions des statuts, le mois dernière à la tête du Mouvement APARECO en remplacement de Feu Honoré NGBANDA. C’était à l’issue d’une réunion tenue entre les Membres du comité directeur.  

Kinshasa, le 15 Avril 2021

Quelques semaines seulement après sa désignation, les mauvaises langues se délient pour lui mettre des bâtons dans les roues.  Ce qui constitue un véritable frein à l’idéologie de  ce  mouvement patriotique. A qui profite cette tentative grossière de falsification des textes et de paralysie de l’APARECO au moment où les ennemis du développement accélèrent leurs  projets  macabres contre la RDC ? Pourquoi  certains mettent-ils autant d’énergie à  rendre  l’APARECO inaudible et invisible après le décès de son président ? 

Doit-on accepter que l’on  fasse  au  sein  de l’APARECO ce que le peuple congolais dénonce contre une frange de la  classe politique en place en RDC ? Telles sont les questions que les détracteurs de Madame Candide OKEKKE devraient se poser froidement.  Elles ne  sont  pas,  du  tout récurrent,  mais  elles reviendraient avec acuité dans l’opinion publique tant nationale qu’internationale. 

Cependant ; une certaine opinion estime que le choix judicieux porté sur Madame Candide OKEKE n’est pas un fait du hasard, mais le fruit d’une réflexion bien nourrie. Elle possède tous les atouts nécessaires pour mener  à  bon  port  les activités de l’APARECO.  » 

On ne jette des pierres qu’à l’arbre qui porte des fruits. Et cet arbre, c’est Madame Candide qui se veut une femme à la place qu’il faut. N’en  déplaise  donc aux détracteurs  animés  de mauvaises intentions pour 

Falsifier, à tout prix les textes légaux  qui  régissent l’APARECO pour des fins personnelles et égoïstes. Selon l’article 9 alinéa 2 des statuts de l’APARECO concernant la succession éventuelle du  Président National  en  cas d’indisponibilité, il n’y a pas d’intérim moins encore de congrès. Il est clair que, c’est le 1er Vice-Président qui remplace, automatiquement le Président National en cas d’absence  ou d’empêchement. En outre, l’Extrait du PV de la réunion du Comité National en rapport avec la désignation du successeur du Président National a été, également clair. Piqué, on sait par quelle mouche, l’un des Membres du comité national a fait des ajouts au cours de la lecture de ce document au regard des statuts de l’APARECO, un mensonge éhonté pour une Elite congolaise. 

L’homme a ajouté des dispositions qui n’étaient pas reprises dans le  texte  notamment  sur l’intérim, congrès etc… Les textes sont, peut-être limités mais ils sont clairs. Le 1er Vice-Président National  remplace  le Président National  » absent  » ou « empêché  » et c’est tout.  Pourquoi avoir cherché délibérément à induire les autres participants en erreur ? Quel est l’agenda caché derrière  toutes  ces manœuvres ? A qui profite la situation actuelle, sinon aux ennemis  du  Congo.  

Le dernier passage de Madame Candide OKEKE sur FRI où elle a fustigé durement le régime de Kigali montre à dessein que l’engagement de cette femme courageuse n’est plus à démontrer. Il  y  a  lieu  de  se demander pourquoi certains cadres  de  l’APARECO contribuent eux-mêmes à la destruction  de  l’œuvre léguer aux Congolais par monsieur Honoré NGBANDA oubliant que son mouvement de résistance a vocation à œuvrer  d’abord  pour  la libération du pays et non pour  la  répartition  des postes. Certains reprochent à Madame Candide OKEKE des  nominations   » précipitées « . 

Mais, cette décision  serait  d’abord motivée par l’urgence que représente la situation en RDC et le besoin de mettre rapidement en place une équipe capable d’y faire face plus rapidement. D’autre, part,  Madame  Candide OKEKE n’a fait que mettre en application une décision que monsieur Honoré NGBANDA avait envisagé quelques semaines avant son décès. Elle a même affirmé à certains  cadres  de l’APARECO qu’elle est en mesure d’en apporter les preuves si besoin. Alors pourquoi tant d’agitations? Qui tirent les ficelles de cette situation qui paralyse un mouvement phare de la résistance congolaise ? De telles  manipulations n’honorent ni les cadres ou autres sympathisants de ce mouvement patriotique, ni non plus la mémoire du Feu Président  Honoré NGBANDA. Par respect pour ce Grand Monsieur, les uns et  les  autres  devraient revenir  à  des  meilleurs sentiments en évitant les mensonges et les tentatives de manipulation. L’urgence c’est de sauver la RDC et non des individus.

Zozo Mambu (TOP INFO/Kinshasa) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :